top of page

Les questions lectrices à Jordane Luce

Dernière mise à jour : 19 déc. 2023

Nous y voilà ! On vous a laissé poser vos questions à Jordane Luce, l’autrice de L'album photo et elle nous a fait un roman 🤣. Installez-vous, prenez de quoi vous sustenter... La meuf raconte sa vie 😋.



Est-ce que Jordane Luce, c'est ton vrai nom ? Ou est-ce ton nom d'autrice ? Lyna O'Real


Non, en fait Jordane est le prénom d’un personnage de la série Preuve à l’appui que je regardais adolescente. Elle travaillait dans un cabinet de médecins légistes et participait aux enquêtes 🕵️‍♀️. J’adorais cette femme et je la trouvais vraiment canon 😍. Quant à Luce, il s’agit de la fleuriste dans « Imagine me and you ». Et là 🤩😍. L’association des deux m’a plu et sonnait plutôt bien 🙂.

Qu'est-ce qui t'a donné envie d’écrire ? Lyna O'Real


Depuis que j’ai appris à lire, je n’ai jamais pu m’arrêter 📚. Je me souviens qu’en primaire, j’avais peur de l’eau et mon institutrice m’avait acheté un petit bouquin dans lequel la petite fille avait le même problème, à la fin elle n’est pas morte noyée 😮‍💨🤣. Bref, ce n’est pas la question, mais les livres m’ont toujours apporté quelque chose : m’évader, m’imaginer être une ado vivant des choses de fou comme dans les « chair de poule »… mais voilà, après il y a eu les questions sur mon orientation sexuelle et là plus rien… l’horreur 😱! Alors, j’ai inventé des histoires dans ma tête, puis je les ai écrites. Des romans m’ont fait rêver, espérer, pleurer et rire, c’est ça que je veux apporter aux lectrices, de l’émotion 😁.


Écris-tu depuis longtemps ? Danou Nilouu


Oh que oui ! Au collège, j’avais dit à ma prof de français que je voulais être autrice plus tard. Elle m’a tout de suite dit que je n’y arriverai jamais (elle a de la chance que j’ai oublié son nom 🤣). Après ça, j’ai abandonné mon rêve, c’était une adulte et j’ai cru qu’elle savait de quoi elle parlait 🙄. Mais un jour, j’ai réalisé que l’envie d’écrire était toujours présente. Ce qui fait un écrivain, selon moi, c'est son obstination à écrire, sa passion de l'écriture. Qu'il soit bon ou pas, célèbre ou pas, ça c'est une autre histoire, c'est une question de travail et parfois de talent. Tout le monde peut être écrivain. Évidemment, très peu gagnent leur vie de leur art, mais ce n'est pas ça l'important. L'important, c'est de s'éclater. C’était quoi la question ? 😅 Ah oui, donc, j’écris vraiment depuis une quinzaine d’années.

As-tu des rituels pendant l’écriture, genre écouter de la musique ? Iza Za


Oui, j’ai une « danse » avant de m’installer pour écrire, histoire de me vider la tête 😂. Non, je déconne, mais j’aurais pu. En fait, je ne sais pas me concentrer sans musique 🎶. J’ai besoin de son dans les oreilles pour me couper du monde extérieur sinon le moindre truc me déconcentre. J’ai plusieurs playlists de mélodies avec du classique ou des BO de films 👩‍❤️‍💋‍👩, lentes ou rapides. Quand j’écris et qu’une musique me dérange parce qu’elle ne correspond pas du tout à ce que je fais, je passe à la suivante.

Quel a été le déclic pour te lancer dans la publication de ton premier roman ? Et comment tu t’es lancée dans cette aventure ? Danou Nilouu

J’avais écrit plusieurs textes dont L’album photo, qui n’était qu’une nouvelle à l’époque. Je l’ai fait lire à des amies qui l’ont aimé et m’ont encouragée à le proposer à des maisons d’édition. Avant ça, je n’y avais pas pensé, j’écrivais avant tout pour moi. Puis, à force de les entendre, je me suis dit « après tout pourquoi pas ? ». C’était la suite logique et j’y ai cru.

J’ai donc pris mon courage à deux mains et je l’ai envoyé pour soumission. Dès que j’ai appuyé sur le bouton, j’étais complètement excitée à l’idée de commencer cette nouvelle aventure 😁. J’ai attendu la réponse en écrivant encore et encore. J’ai quelques textes qui dorment. Le jour où je l’ai reçue, j’étais stressée, je voulais que ce soit positif. Bon, ça n’a pas été le cas, elle était négative, mais pas totalement 😊 : l’histoire mériterait d’être développée, soit d'être passée en roman. Ça m’a confortée dans l’idée que mon concept était bon. J’étais contente et mon rêve d’enfance s’est réveillé. J’ai donc retravaillé seule, dans mon coin en suivant les conseils comme j’ai pu. Ça a été long et franchement dur de tout reprendre comme ça sans aide 😓. Puis je l'ai renvoyé. Les mois sont passés sans que j’aie aucune nouvelles, je n’avais plus d’espoir.


Pourquoi cette maison d’édition et pas une autre ? Iza Za


C’est un pur hasard. Encore une fois, un livre m’a apporté quelque chose 😌. Je vous raconte. Je lisais Sweat, cute & sexy de Johanne Millot, impossible de m'en détacher, un truc de fou (je suis fan). Peu importe l'heure de la journée, je l’avais toujours entre les mains… J’étais tellement à fond qu’un matin je n’ai pas vu l’heure et je suis arrivée en retard au boulot 😬. Donc je contacte la maison d’édition sur le chat du site pour leur dire que le roman m’a complètement chamboulée et je me retrouve à discuter avec l’éditrice qui est très accessible et qui aime savoir ce que les lectrices pensent des romans. Assez vite, la conversation a été naturelle, on a commencé à parler lecture et de plein de choses (beaucoup de conneries). Au cours d’une énième conversation, je lui dis que j’écris. Elle me demande de lui envoyer pour voir ce que je fais. Moi je ne m’inquiète pas, j’envoie comme ça, c'est Lu quoi, pas de pression. Elle revient vers moi et me demande si je veux son avis. Misère… Elle me le démonte complètement, me déballe tout ce qui ne va pas. Là, je vous le dis, il faut s’accrocher, j’ai cru que j’allais chialer. Mais bon, je prends sur moi ; pour progresser, il faut accepter les critiques sinon on stagne. J’écoute attentivement, j’ai quelqu’un face à moi qui sait de quoi elle parle, c'est effroyablement pertinent. Puis, elle est passée au positif… enfin 😁. Et là, sans que je m’y attende, elle me sort : « Si tu es prête à bosser, je peux t'aider, tu veux un contrat ? ». Je n’y croyais pas, j’ai sauté de ma chaise et couru partout dans la maison 😂, je ne l’avais pas envoyé pour ça et je n’en revenais pas. C’est la naissance d’une relation basée sur la confiance mutuelle. Pourtant, même si c'est la vie qui m'a placée là par hasard, je ne changerai pour rien au monde. De mon point de vue, Crush apporte un nouveau souffle sur le FF, propose des textes différents qui chamboulent complètement et franchement ça fait du bien (je vous avoue que je commençais à m’ennuyer dans mes lectures).


Pas trop dur de travailler avec Crush 😂 ? Nelly Aman Renard


Je suppose que tu parles de Lu, présente sur les réseaux avec Anaïs. Franchement oui, c’est dur, même carrément sport. C’est un boulot intensif, qui prend beaucoup de temps et d’énergie. Elle ne lâche rien et elle attend le meilleur (en même temps, c’est normal), mais à côté de ça, c’est quelqu’un de disponible, sympathique et d’humain. À force de travailler ensemble, on a tissé un lien d’amitié. Je peux le dire, j’ai découvert une belle personne et je m’estime chanceuse d’avoir pu évoluer à ses côtés. J’ai le sentiment de faire partie d’une équipe. Il y a de l’écoute, du partage et du soutien, sans oublier les moments de franches rigolades.


Comment construis-tu ton roman ? Style tu as tout en tête du début à la fin ou ça vient au fur et à mesure ? Iza Za


Pour dire la vérité, j’écrivais comme ça me venait. Pas de plan, pas de fiches personnages, pas d’idée sur la fin du texte. Tout ça me paraissait d’ailleurs superflu 🦸‍♀️.

À la base, j'avais écrit une nouvelle. Quand on m'a demandé de la développer, mon twist final et mon concept étant bons, j'ai rajouté environ 30 000 mots au début. Malheureusement, j'avais besoin de vider mon sac (ma mère est décédée entre les deux versions). Donc les 3/4 de mon roman étaient noirs (Lucie n'était pas correcte, Raphaëlle dépressive 😂). La première chose que nous avons faite a été de nous débarrasser de tout ça (et ça m'a fait du bien).

Nous avons d'abord travaillé sur les fiches personnages de façon à les rendre plus attachants et cohérents. Je me souviens encore des dires de l'éditrice : « Tes personnages, tu dois les connaître comme des membres de ta famille, sinon leurs réactions ne seront pas crédibles ». Nous avons donc fait un tableau avec les caractéristiques de chacun (le physique, le caractère, même le signe astral… 😂) pour leur donner vie.

Ensuite, nous avons travaillé le plan et l'équilibrage. J'avais un chapitre de 10 000 mots et d'autres à 2 000. Avec ça, j’ai su dans quel sens nous partions. Chaque chapitre a été découpé en parties où je savais ce que j'allais écrire et en combien de mots. Cette méthode me réussit plutôt bien. Ça m'a fait gagner un temps précieux et ça m'a beaucoup motivée de savoir où j'allais pour la réécriture.

Pour avoir parlé avec plusieurs auteurs, je sais que beaucoup de maisons d’édition ne travaillent pas le fond des romans. Moi, j’ai eu la chance de tomber sur quelqu'un qui n'a pas compté son temps pour me faire avancer, qui m’a donné des méthodes et des conseils pour écrire mieux et de manière plus juste. D'ailleurs pour l'anecdote, durant cette phase de réécriture, j'ai reçu la réponse de la maison initiale (8 mois après 🙄) qui m'a simplement conseillé de le mettre dans un tiroir et de passer à autre chose, manière assez poétique de me dire de le jeter 😂. Ce « conseil » ne devrait pas être prodigué, selon moi. C'est pousser les autrices à abandonner, à ne pas se battre. L'album photo est la preuve que c'est une belle connerie. Une fois terminé, nous avons repris la totalité, tout relu ensemble pour vérifier que ça tournait correctement. Là encore, il y a eu de la réécriture (ex. : le coming out de Raphaëlle qui était enfantin et plat). Lu demande le meilleur et nous donne les moyens de le lui donner. J’ai remarqué à ce moment-là que mon écriture avait évolué, que j’avais progressé entre le début et la fin. Elle a pris le temps de m’expliquer à quoi toutes ces étapes préalables servaient, m’a donné les clés pour travailler mieux. J’en suis sortie grandie.

Avant je trouvais ce travail inutile, aujourd’hui je sais que c’est nécessaire pour écrire un roman de qualité et j’applique ce qu’elle m’a appris. Je ne me lance plus tête baissée.


Est-ce que dans ton processus d'écriture, tes personnages te font chier en déviant de la trajectoire que tu as prévue pour eux ? Lyna O'Real


Avec Lu ? Impossible. Personne ne dévie 😂.


As-tu un.e bêta ? Iza Za


J'en avais, mais je me suis trompée sur leur rôle. Maintenant que je suis en maison d’édition, je comprends mon erreur. En fait, on attend des bêtas qu’elles nous corrigent et nous aident en nous donnant des conseils pour réécrire certains passages, mais en réalité, ce n’est pas leur job. Je m’explique. Une bêta n’est pas une correctrice ou une éditrice, elle ne peut donc pas nous donner les solutions. En réalité, une bêta est une lectrice test qui arrive une fois que le livre est terminé. Elle peut nous dire, « Ici, je n’ai pas compris », « J’ai vraiment aimé cette partie », « Je ne vois pas ce que tu veux dire là », mais ça s'arrête là. Avec le peu de moyens dans le FxF, tout le monde s'improvise bêta ou correcteur, mais ce sont des métiers.


D’où t'es venue l’idée de ton roman ? Nelly Aman Renard


J’ai commencé l’écriture de *L’album photo* à la fac. Je voulais retracer une histoire d’amour, mais pas à l’eau de rose. La vie ce n’est pas ça, on doit se battre pour obtenir ce que l’on veut. Les plus belles relations traversent des moments difficiles, on doit s’accrocher pour qu’elles perdurent. L’histoire tournait en rond et je l’ai abandonnée quelques années (voilà ce que ça fait de ne pas avoir de plan dans mon cas). Quelle erreur 🙃 ! L’idée de raconter l’union de Raphaëlle et Lucie à travers un album photo m’est venue en feuilletant ceux de ma mère et les miens. Je suis tombée sur la photo de mon premier crush et j’ai repensé à ce texte qui dormait. Je me suis dit : « C’est ça la solution💡! Si je suis l’histoire à travers des souvenirs, j’irai au bout » et ça a fonctionné.


As-tu vécu ou connu certaines situations écrites dans l’album photo ? Danou Nilouu


Oui, certaines situations sont tirées de ma vie… Par exemple, pour n’en citer qu’une, j’ai vécu une « amitié » passionnelle 🥰 avec une fille du lycée. Nous nous sommes rencontrées en seconde, je n’ai plus vu qu’elle (papillons dans le ventre, impossible de nous séparer, nuits chez l'une l'autre, absences mal gérées, etc.). En clair : le crush absolu ❤️. Je n’ai rien compris à ce qu’il m’arrivait. Au début, j’ai mis ça sur le compte d’une forte amitié, misère que j’étais naïve… 😂 Je me suis vite fait rattraper par ce que je ressentais. J’ai voulu écrire sur elle et le lien qui nous a unis durant ces années, pour ne jamais l’oublier.


Lequel de tes personnages est ton préféré ? Iza Za


Préféré ? 🤔 Je ne sais pas trop, en fait. Lucie, je pense. C’est quelqu’un de patient, qui n’a pas peur de ce qu’elle ressent. Elle est marrante, compréhensive et en même temps elle a son caractère. J’aime son humour, sa façon d’être et c’est une femme forte. Bon bah voilà… Je crois que l’on peut dire que c’est elle ma préférée 🙂.


Combien de temps pour l’écrire ? Iza Za

Si on prend en compte toutes les versions que j’ai écrites avant de l’envoyer à Crush, des années 😂. Avec leur aide, six mois.

Quel sentiment as-tu eu en terminant le roman ? Triste que ça s’arrête ou « Enfin ! C’est terminé » ? Iza Za


Les deux. En premier lieu, j’étais heureuse et soulagée d’avoir fini, ça a été compliqué de gérer ma vie personnelle, professionnelle et d’autrice. J’allais récupérer un peu de temps, pouvoir me reposer, alors j’ai pensé que c'était une bonne chose. Dans un deuxième temps, un sentiment de vide a prédominé. J’ai justement eu trop de temps libre et j’ai tourné en rond. Heureusement pour moi, l’écriture m’a manqué assez rapidement.

Es-tu sur l’écriture d’un prochain roman ? Si oui, sa sortie est prévue quand ? Anne Cha

Alors oui, j’ai commencé un nouveau roman, mais j’avoue qu’il n’est pas assez avancé pour parler de sa publication. Je vais m’essayer à un autre style plus New Adult. Donc, j’y travaille sereinement en mettant en pratique la méthode nouvellement acquise et j’espère pouvoir vous le faire lire assez rapidement. J’aimerais bien qu’il sorte d’ici la fin d’année 😊.



Nous nous arrêterons ici, en espérant que vous soyez satisfaites mesdames 💋 (avouez que c'était intéressant). Pour les autres, n'hésitez pas à rejoindre notre groupe, l'autrice y passe régulièrement.


Have a nice day et prenez soin de vous ❤.


PS : Merci pour votre participation, on vous kiffe 🫶.


23 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page